S'identifier

Visiteur (groupe Anonymes)
pourquoi s'identifier ?

 

A qui appartiennent les comptes utilisateurs ?

Par jlb • Défrichage • Dimanche 08/10/2006 • 46 commentaires  • Lu 3556 fois • Version imprimable

Aux utilisateurs et uniquement aux utilisateurs !

Je fais écho à l'échange sur Vie de ViaBloga au sujet de Radio Parano, s'agissant de pouvoir s'identifier sur Vie de ViaBloga avec un compte créé sur un autre site.
En l'occurrence, c'est l'utilisateur lui-même, et uniquement cet utilisateur, qui peut utiliser cette ressource pour s'identifier sur Vie de ViaBloga. Est-ce que le responsable du site où le compte est enregistré doit s'immiscer dans cette affaire ?
Nous avons déjà évoqué ce statut particulier des comptes utilisateurs, constatant notamment que le responsable du site n'était pas informé d'une inscription et qu'il n'avait ensuite aucune emprise sur ce compte, son contenu en particulier. La seule ressource de l'administrateur du site, c'est qu'il a accès à l'adresse email de l'utilisateur et qu'il peut supprimer son compte. Ce privilège est d'ailleurs tout relatif : essayez de supprimer un compte qui a adopté des suggestions, il sera toujours référencé dans les stats de filtrage collaboratif. Et surtout un privilège qui n'est aucunement remis en question par cette procédure puisque, si j'ai bien compris, ce sont seulement les login et mots de passe qui sont partagés mais ils ne sont pas transférés pour autant. Seul l'auteur du site d'inscription a toujours accès à "sa" base d'utilisateurs. Cela ne change rien pour la base des utilisateurs de Vie de ViaBloga.

Je pense que c'est l'occasion d'éclaircir ce statut dans le cadre du chantier sur Labo.

PS : pour la réflexion légitime d'Isabelle, je pense qu'il suffit de demander à Stéphane qu'il nous fournisse le code du formulaire, qu'on puisse l'insérer dans un lien sur le site directement (à l'instar de celui pour créer une suggestion). Il s'impose ici notamment.

Commentaires

par Jo le Dimanche 08/10/2006 à 20:42

Je ne comprends pas bien pourquoi tu déplaces cette discussion ici, mais allons-y.
Je ne me souviens pas comment s'était terminée la discussion précédente, que j'avais suivie mais à laquelle je n'avais pas participé, je vais peut-être dire des trucs qui ont déjà été dits, mais visiblement le sujet n'est pas épuisé.

Le proprio peut :

  • inscrire un nouvel utilisateur (à condition de connaitre son email)
  • donner des "permissions" à un utilisateur
  • publier une liste d'utilisateurs inscrits
  • supprimer un utilisateur

Le proprio ne peut pas :

  • connaitre le mot de passe d'un utilisateur
  • modifier le profil d'un utilisateur
  • faire disparaitre quelqu'un des suggestions

L'utilisateur peut :

  • s'inscrire
  • changer de mot de passe
  • modifier son propre profil

L'utilisateur ne peut pas :

  • se retirer lui-même de la liste des utilisateurs
  • disparaitre des suggestions

J'ai sûrement oublié des trucs.
En tous cas, dans cette liste, il y a des choses qui me gênent.

Je voudrais que le proprio puisse décider d'accueillir ou non des utilisateurs dans son bouge.
Ca je crois que c'est bordé avec le mode "privé" qui demande un mot de passe pour accéder au site.
Mais est-ce possible sur un blog visible ?

Je voudrais que l'utilisateur puisse décider de disparaitre de la liste. Et des suggestions.

Je voudrais que le proprio puisse effacer quelqu'un des suggestions.

Pour finir, une remarque : on retombe à pieds joints dans l'éternelle discussion privé/public de laquelle on est loin d'avoir fait le tour, je crois.
Dans un blog, même collaboratif, évoluons-nous dans un espace privé ou public ?
Et s'il est plus ou moins privé, c'est le privé de qui ?


Re: par leblase le Dimanche 08/10/2006 à 22:55

Que cette discussion soit sur VdeV ou ici, il me semble qu'elle est de toutes façons fondamentale, du point de vue sémantique et sémiotique (wow, leblase emploie des mots en trois syllabes!).
Le taulier a une tendance à se croire chez lui dans son blog.

Cette tendance, bien atavique est totalement inadaptée à la réalité de l'interactivité d'une plateforme ouverte.
Malgré tout, il lui importe, par respect pour ses utilisateurtrices, de s'assurer qu'un robot ne va pas piquer leurs adresses email, ou qu'un autre blogueur (par exemple en mal de visiteurtrices) ne se serve de cette base d'"amis" pour faire du trolling genre "venez voir dans monblogchiant j'en parle justement"

Pourtant au bout du bout du compte (at the end of the day, comme on dit en Italie), jo pose une question qui résume un état non encore éclairci d'un point de vue ontologique:  un blog est-il un espace privé ou public?
On sait que du point de vue de la loi, c'est un espace public, le taulier étant juridiquement responsable des kauneries de ses commentateurtrices (et donc tenu d'effacer toute phrase qui laisserait entendre que, par exemple, les éléphants gris sont plus gros que les souris blanches).


Re: Re: par Jo le Dimanche 08/10/2006 à 23:21

Sauf que sur v2v ya plus de monde, et là je pédale dans la semoule et j'aurais eu besoin que beaucoup d'autres se mêlent à cette conversation.

Passkeu là, tu vois, j'ai tendance à voir des souris vertes bien plus grosses que mes éléphants roses habituels. Alors, pour me rassurer, je vais aller compter les moutons. La dernière fois il y en avait pas beaucoup, mais depuis... se sont-ils reproduits (en éprouvette) ou bien sont-ils morts de déshydratation ? Et d'ailleurs sont-ce MES moutons ou bien appartiennent-ils à la communauté ? Ou à personne ? à eux-mêmes ? Quelle communauté d'abord ?


Re: Re: Re: par leblase le Dimanche 08/10/2006 à 23:32


Des moutons en éprouvette?Tu délires?
 


Re: Re: Re: Re: par Jo le Lundi 09/10/2006 à 00:11

Oh !?
Tu m'as dessiné un mouton !?
Il est superbement assorti à mes délires !
Mais surtout, surtout, ne dessine ni muselière, ni laisse, ni cage pour aller avec. Chez moi, les moutons ont le droit de manger les roses si ça leur chante. (oui, ils chantent aussi)


Re: Re: par jlb le Dimanche 08/10/2006 à 23:49

C'est vrai : le taulier est propriétaire de quoi finalement ?!

Je crois en effet qu'il vaut mieux parler de responsabilités

  • celle vis à vis de son contenu
  • celle vis à vis de ses utilisateurtrices pour qu'il/elles ne soient pas victimes de spam ou de trolling du fait de leur participation
  • celle qui place le responsable du site comme hébergeur des commentaires de ses commentateurtrices et qui, à ce titre, devrait pouvoir identifier tout commentateurtrice en cas de plainte (?)


Re: Re: Re: par leblase le Lundi 09/10/2006 à 00:48

celle qui place le responsable du site comme hébergeur des commentaires de ses commentateurtrices et qui, à ce titre, devrait pouvoir identifier tout commentateurtrice en cas de plainte (?)

Beaucoup se joue (et va se jouer de plus en plus depuis la DADVSI), sans parler des lois anti-libertés d'expression déguisées en lois de protection de la réput') à ce stade


police de mes f... par leblase le Lundi 09/10/2006 à 01:37

Où l'on s'aperçoit qu'une telle mesure favorise les opérations de police pour le taulier.
Mais qui dit que le taulier veut endosser l'uniforme?
Ne préfèrera t'il pas, à la barre, aidé par son avocat, dire que c'est la faute à son hébergeur qui ne lui a pas donné les moyens de fliquer la marmaille?
Pour ma part, je sais que je préfèrerais fermer la boutique et en ouvrir une autre aussi sec, en Islande ou au Sierra Leone.
C'est cornélien, mon Cheer, cornélien.


Re: par jlb le Dimanche 08/10/2006 à 23:29

Je ne cherchais pas à déplacer la discussion, j'exprimais seulement mon opinion du point de vue de mc², et donc d'un site collaboratif. La discussion de fond, qui reste à engager, me semble plus relever maintenant du Labo.

Quelques précisions cependant par rapport à ton analyse :

  • Le proprio (je n'aime décidément pas ce terme trop marqué par les blogs personnels) ne peut publier de manière automatique que la liste des utilisateurs qui ont inséré un mot-clé dans leur profil, soit ici un vingtaine de sur 60 inscrits environ. Cela dépend donc de l'initiative des utilisateurs. Rien n'empêche toutefois de créer manuellement une liste mais ce n'est pas la même chose.
  • Actuellement, le proprio d'un site en accès public n'a aucun moyen de contrôle des inscriptions sur son site, lesquelles se font par devers lui et sans qu'il ne puisse intervenir pour leur validation. Encore une fois, je crois que cela a été fait pour faciliter la vie des utilisateurs plutôt que pour favoriser le contrôle du proprio. Ce contrôle intervient dans un second temps lors de l'octroi de droits/permissions.
Je ne comprends pas très bien cette discussion privé/public. Un site est soit privé soit public et sur VB tu peux avoir en plus des parties plus ou moins privées, plus ou moins publiques (au niveau de l'administration, au niveau des textes), suivant les droits.


Re: Re: par Jo le Lundi 09/10/2006 à 00:16

Bonsoir monsieur ! :-)
Je suis exténuée, là, mais je promets de revenir demain, lucide et péremptoire, pour t'expliquer... quoi déjà ?


de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par Jo le Lundi 09/10/2006 à 15:43

Pour ce qui est du public et du privé, je sais que ça peut paraitre bizarre ou idiot, mais j'ai un problème.

Exemple : le superbe blog de Caroline.
Je n'arrive pas à savoir si je dois considérer que :

  1. Caroline est dans sa cuisine, chez elle, dans un espace privé, la porte ouverte à tous, dans son appart qu'elle a loué à viabloga qui est propriétaire de l'immeuble.
  2. Caroline tient un genre de "boutique" ou association ou ce que tu veux de public non commercial, avec un enregistrement dans je ne sais quel organisme officiel, dans un local qui n'est pas sa maison de elle et qu'elle a loué à viabloga.
  3. Caroline est dans un nouveau lieu qui est un bout de ce qui s'appelle la blogosphère ou je sais pas quoi comme tu veux, qui ne relève ni du 1. ni du 2., ou peut-être un peu des deux, dans un espace qu'elle a loué à viabloga, et il reste à inventer les lois qui vont pour manger avec.

Mais attention, dans un premier temps, mon problème n'est pas de savoir ce que considère la loi.
Parce que la loi, même si je la respecte grosso modo par mes actes, je ne suis pas toujours d'accord avec elle et ce n'est pas elle qui me dicte mes pensées.
Dans un premier temps je voudrais juste arriver à me faire une intime conviction à moi :

  • A définir ce que je crois que Caroline est en train de faire.
  • En déduire ce que je crois que sont ses droits et ses devoirs (ou quiconque dans sa position), par rapport à ses visiteurs et à son bailleur.
  • Et également ce qu'elle est en droit ou non d'attendre de ce bailleur, viabloga.

Eh ben ça, tu vois, je ne cesse d'osciller entre des attitudes plus ou moins contradictoires et je n'y arrive pas.
Et c'est pas les attardés de la DADVSI, avec leurs incohérences diverses, qui vont m'aider à y voir clair.
(cornélien, il a dit le gars... cornélien...)


Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par jlb le Lundi 09/10/2006 à 17:31

Que fait Caroline sur son blog ? Elle fait découvrir sa cuisine, sa façon de cuisiner, et donc un peu d'elle-même, voire beaucoup d'elle-même, à ceux que ça intéresse et qui passent par là, recommandés ou rabattus par des moteurs conçus pour cela !
Elle pourrait aussi bien limiter l'accès de sa cuisine virtuelle à quelques familiers. Ou réserver quelques tours de main à des initiés.
C'est elle qui fixe les modalités de sa présence sur cet espace public, qui peut accéder au contenu qu'elle publie, comment on peut y accéder et avec quel degré d'interactivité.
Le fait qu'elle utilise VB est connexe, mais pas indifférent, par rapport à cette question. Elle pourrait très bien installer un pc dans sa cuisine avec un moteur de blogs et une connexion adsl en ip fixe sur laquelle elle ferait pointer le nom de domaine qu'elle a enregistré. Ce serait transparent pour les visiteurs.
Ses droits et devoirs par rapport à ses visiteurs et, accessoirement, à son bailleur, et réciproquement ? Est-ce que ce ne sont pas ceux qui régissent toute société d'abord ? Pourquoi devrait-il en être autrement dans ce contexte ?
Bien sûr il existe des contraintes et modalités spécifiques à l'environnement (le réseau internet, la plateforme...) mais cela reste des relations, comme dans la vie !

Je me demande si ta question n'est pas autre, en l'occurrence comment préserver une vie/identité privée tout en étant actif sur internet, cet espace public par excellence ? L'on pense bien entendu aux notions de pseudos et de faux blases. On entre surtout dans une autre problématique : comment ne laisser voir que ce que l'on veut bien laisser voir ? Comment contrôler cela ? Est-ce même possible ?

Ainsi, concernant le point de départ de cette discussion, je comprendrais mieux si par exemple tu me disais : certes ma base d'utilisateurs inscrits ne m'appartient pas mais elle m'identifie d'une certaine façon, je suis donc génée par l'idée qu'un utilisateur inscrit sur mon site puisse venir, de sa propre initiative (offerte par la plateforme), s'identifier avec ce compte qui pointe vers mon site (un profil utilisateur de mon site) sur VdV et que s'affiche ainsi une relation qui, sans être nécessairement secrète, demeurait circonscrite à mon site jusqu'à présent. Seulement quelle est la circonscription d'un site internet ? Qu'importe, tu ne souhaites pas ouvrir cette possibilité (il y en a déjà que trop comme ça, malgré ta vigilance) et donc tu demandes au moins la possibilité de choisir - ce qui pour le coup me semble légitime.

Je n'élude donc pas la question de la relation avec le bailleur VB. Je la resitue, si possible. Il va de soi que ce n'est qu'un point de vue personnel, raison pour laquelle j'ai préféré poser cette question ici plutôt que sur VdV, pour qu'il n'y ait pas d'ambiguités...


Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par leblase le Lundi 09/10/2006 à 18:24

Les Emcédeux,
C'est du haut niveau, j'vous l'dis, et je me moque pas:

ma base d'utilisateurs inscrits ne m'appartient pas mais elle m'identifie d'une certaine façon, je suis donc génée par l'idée qu'un utilisateur inscrit sur mon site puisse venir, de sa propre initiative (offerte par la plateforme), s'identifier avec ce compte qui pointe vers mon site (un profil utilisateur de mon site) sur VdV et que s'affiche ainsi une relation qui, sans être nécessairement secrète, demeurait circonscrite à mon site jusqu'à présent

Je dirais que c'était le départ de la pièce de Racine. Là-dessus, Shakespeare en rajoute un brin:

Seulement quelle est la circonscription d'un site internet ?
 
Cette dernière question donne le vertige, jlb: c'est la quintessence même de tout le relationnel créé par l'Internet et, auparavant mais à une échelle de densité bien moindre, par tout moyen de communication instantanée à distance.

Et si j'abonde avec la position de principe de jo concernant la loi (d'abord ma propre loi morale, ma propre éthique, ma propre considération du monde et de la qualité des rapports à entretenir avec ce qui y grouille), il n'en demeure pas moins que l'on ne peut se naïviser à donf: N'importe quel écrit sur le Net est retrouvable, et donc rendu public.

Non, j'vous l'dis: c'est Cornélien.




Re: Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par jlb le Lundi 09/10/2006 à 18:31

Et je n'ai pas évoqué tes liens (croisés) avec certains syndicats de police !


Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par Jo le Mardi 10/10/2006 à 01:09

Ok, on va séparer les sujets.
Quand j'expose mon problème privé/public, ce n'est pas nécessairement un argument pour ou contre le sujet de la liste des utilisateurs. C'est pour moi, intuitivement, un élément de la réponse, mais comme je ne sais pas quelle est la question...

Et donc, pour moi, Caroline ne fait rien qui aie existé un jour ailleurs.
Elle n'a pas une activité publique, et ne relève pas de mon n° 2.
Elle pourrait faire exactement la même chose physiquement dans sa cuisine, y recevoir des gens, et se faire de la pub par le bouche à oreille ou en mettant des affichettes dans les boulangeries. Il n'y a rien de commercial en jeu, ni d'officiel. Et si elle faisait ça dans sa cuisine, avec des gens envoyés par des potes de potes de potes, on dirait que c'est sa vie privée, à elle Caroline, et que ça la regarde ce qu'elle fait dans son chez elle. Et même si elle faisait remplir un livre d'or à ses visitricesteurs, avec un nom et un gentil blabla, ça ne viendrait à l'idée de personne de revendiquer un droit sur la page ainsi remplie dans le joli book rose et jaune trônant sur un guéridon près de l'entrée.
Et elle pourrait aussi avoir des recettes et des astuces qu'elle aurait tapées à la machine pour elle, et dans lesquelles elle ferait référence à des bouquins de cuisine, à des magazines ou je ne sais quoi d'autres, avec des coupures de journaux dedans... et chacun(e) pourrait les photocopier si besoin était et éventuellement en emporter dans sa maison de soi au lieu de les recopier à la main sur une serviette en papier.
Et si elle faisait ça, personne ne dirait qu'elle a une activité "publique".

Et pourtant, comme je ne vis pas dans le monde des bisounours, je sais bien que l'activité bloguesque de Caroline ne relève pas uniquement de la sphère privée.
Ce que je veux, c'est saisir la différence.

Et c'est là que jlblakespeare réuni intervient pour me donner un élément de réponse : "seulement, quelle est la circonscription d'un site internet ?"

Alors la différence entre le blog de Caroline et sa cuisine c'est juste que sa cuisine a des limites spatiales que je peux définir avec mes sens, et pas son blog !?
Alors c'est juste une différence que je peux toucher ou non du doigt ?
Alors c'est exactement la même différence qu'entre égorger soi-même quelqu'un avec un couteau ou appuyer à distance sur le bouton de la bombe ?
Waow... je viens de découvrir un shtruk, les gars.
Qu'est-ce que j'aimerais que Konrad Lorenz soit là !


Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par Jo le Mardi 10/10/2006 à 01:48

Pour ce qui est du lien avec le profil et de l'utilisation de ce profil par les utilisateurs et viabloga...

Je ne crois pas que ce soit une question de ne laisser voir de soi que ce qu'on veut.
En tous cas pas dans le sens où tu sembles l'entendre, espèce de provocateur ;-D
Ce n'est donc pas pour moi une question de "secret".
Mais une chose est claire : je suis parano. Par principe.
J'efface régulièrement mes cookies, j'empêche autant que faire se peut mon pc de se connecter au net à l'insu de mon plein gré (mises à jour logicielles, ...)
Je suis totalement réfractaire au fait d'être filmée à mon insu dans les lieux publics (et pourtant je n'y fais (en général) rien dont je pourrais avoir à me cacher... mes activités de sorcellerie étant restreintes à des sphères très privées)
Si il se passe quelque chose dans un périmètre relevant de ma responsabilité, je veux le savoir. Pas dans le détail, mais être informée qu'il peut ou qu'il va se passer des choses qui ont trait à ceci ou à cela.
En résumé, je ne veux pas déléguer ma responsabilité.

Mais ça c'est mon attitude à moi par rapport à la technique et aux "automatisations" en général.
Il n'en reste pas moins qu'il existe des gens qui ont besoin d'anonymat.
Pour qui c'est nécessaire. Voire vital. Et qui ont besoin de ne laisser voir d'eux que certaines choses et pas d'autres.

Tout ça pour dire qu'en vrai, cette fonctionnalité ne me dérange aucunement (moi, Jo, sur les blogs que je gère pour l'instant), surtout depuis que Stéphane a précisé que le profil n'était pas copié. Mais je suppose qu'elle peut en déranger d'autres, surtout que la distinction privé/public est, pour moi et sans doute beaucoup d'autres, loin d'être réglée.
Koua !? Comment ça je boucle ? Je tourne en rond ? ;-DDD


Re: Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par jlb le Mardi 10/10/2006 à 05:10

Oh oui, là tu boucles, tu me boucles la bouche surtout ! Je m'étais presque rangé à l'argument que je te prétais, or c'est manifestement le dernier de tes soucis, tu n'en as évidemment cure puisque tu as tout bouclé de ton côté, tu voulais seulement t'assurer que c'était bien le cas... Merci, c'est intéressant de réfléchir avec toi, tu pourrais au moins faire semblant de reprendre l'argument au lieu de le balayer comme ça, négligemment, style non finalement ça ne me concerne pas, je ne suis pas dérangée du tout !

Jusqu'au jour où quelqu'un va venir déposer un commentaire bizarre sur VdV, qu'on va cliquer sur son pseudo pour chercher à en découvrir plus sur l'intervenant et découvrir qu'il est en fait "domicilié" sur un site dont l'accès nous est barré mais dont l'url nous rappelle quelqu'une. On ne saura toujours pas ce qui s'y passe, et cela ne nous regarde pas, mais drôles de fréquentations tout de même...

Ce scénario est tout à fait possible, même avec un site en accès restreint, à partir du moment où tu acceptes des comptes, et que tu n'as d'ailleurs aucun moyen de les empêcher de s'inscrire (alors que tu les avais juste invités), seulement de les désinscrire.

Maintenant peu t'importe aussi bien ce que nous pouvons penser également de tes relations. Je n'en doute pas. Tu es tout à fait capable de te jouer de ces aléas et même de les détourner dans le sens que tu veux. Bref, tu contrôles.

Néanmoins [ là, généralement, Stéphane commence à s'inquiéter : qu'est-ce qu'il va encore nous sortir alors qu'il suffisait de s'en tenir là ? ], néanmoins, disais-je, tu évoques (ton refus de toute délégation de) ta responsabilité. Leblase et moi avons également échangé sur ce thème spécifique, notamment pour relever (je simplifie, compte tenu de l'heure) une responsabilisation croissante et conjointe de l'hébergeur et du taulier, lui-même hébergeur des commentaires de ses commentateurtrices et des comptes de certains d'entre eux.

Mais justement : pourquoi un compte d'utilisateur devrait-il être domicilié par rapport un site qui assume de ce fait une responsabilité d'hébergeur par rapport à ce compte sur lequel il n'a que très peu (de moyens) de contrôle et que, comme le dit fort justement Leblase, on n'est pas là, on ne fait pas ça pour exercer des fonctions de police ni endosser le costume ? Autrement dit : pourquoi le profil utilisateur ne serait pas une page perso ?!!!

Je me doute que techniquement c'est une autre histoire, pourtant elle me séduit bien cette histoire, à plein de niveaux.

Et à cette heure !


Re: Re: Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par Jo le Mardi 10/10/2006 à 13:24

jlb,
tss tss
tu me sous-estimes là ;-)
qu'est-ce que tu crois que j'ai testé en premier lors de la mise en place de la fonctionnalité ?
mon identification par rapport à un de mes blogs à accès restreint, et le fait qu'effectivement, cliquer sur le pseudo en question t'amène à la saisie d'un login/mot de passe et ne te permet pas de voir le profil, c'est à dire à entrer dans le site en question.

Et pourquoi quelqu'un qui atterrirait chez v2v depuis "chez moi" déposerait forcément un commentaire "bizarre" !?
A part quelques un(e)s d'entre vous, je fréquente habituellement des gens plutôt normaux ! ;-)


Re: Re: Re: Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par jlb le Mardi 10/10/2006 à 13:27

et tu crois que l'url, même interdite, n'est pas déjà un indice (un indice suffisant dans ton cas) ?


Re: Re: Re: Re: Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par Jo le Mardi 10/10/2006 à 13:44

Un indice de koua ?
Du fait que Jo Kesskonfai fait des trucs pas visibles de tout le monde sur un blog à accès restreint ?
Et alors ? :-DDD


Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par jlb le Mardi 10/10/2006 à 13:47

Non, konsaitkirikiki barre l'accès !


Re: Re: Re: Re: Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par Jo le Mardi 10/10/2006 à 13:48

Mais si Jo Kesskonfai décidait d'ouvrir un autre blog à accès restreint sans qu'il y ait de lien avec la grenouille/tortue hurluberlute qui se balade avec sa marmite sur le dos, je crois qu'elle a assez d'imagination pour trouver une url et une adresse de facturation qui ne permette aucun lien direct ;-)


Re: Re: Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par Jo le Mardi 10/10/2006 à 13:42

Oui, j'ai bien suivi votre échange, à leblase et toi, et je vous suis attentivement parce que c'est une des facettes importantes du problème. Et en vous poussant mutuellement, vous êtes arrivés à faire émerger dans ta cervelle noctambule une idée extrêmement intéressante :

Le profil utilisateur une page perso !?
Tu sais que tu vas finir par me plaire !
Je n'ai aucune idée de l'implication technico-organisationnelle, poil aux ailes, mais c'est vraiment une idée qui me séduit.


Re: Re: Re: Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par jlb le Mardi 10/10/2006 à 13:45

Ne te crois pas obligée de simuler comme je te l'ai suggéré cette nuit !


Re: Re: Re: Re: Re: Re: de la discussion philosophicométaphysique sur le privé et le public par Jo le Mardi 10/10/2006 à 15:42

Hey !?
Tu t'entends quand t'écris !?

Précision : je ne simule pas. C'est ce qui me rend souvent si brutalement désagréable ;-)

Et oui, je trouve excellente cette idée de profil = page perso.


Re: par Stephane le Lundi 09/10/2006 à 19:32

Je voudrais que le proprio puisse décider d'accueillir ou non des utilisateurs dans son bouge.
Ca je crois que c'est bordé avec le mode "privé" qui demande un mot de passe pour accéder au site.
Mais est-ce possible sur un blog visible ?
C'est déjà possible : il suffit d'activer ou non le mode collaboratif. (menu admin > config > site)


Re: Re: par jlb le Mardi 10/10/2006 à 05:27

Mes réponses sont peut-être parfois un peu simples, voire simplistes, mais celle-ci n'est pas mal non plus, dans le genre lapidaire ! Surtout dans le contexte des réflexions qui sont conduites ici, et de qui vient la question.

J'espère tout de même que tu ne crois pas sincèrement que cette réponse répond à cette question-là ! La question elle-même est déjà à reprendre.

Mais il vaut mieux que je me repose un peu si je dois développer (interpréter ?).


Re: Re: Re: par Stephane le Mardi 10/10/2006 à 10:29

C'est pourtant une réponse très simple à une question très simple et très explicite. :-) Ca ne répond pas à toutes les questions soulevées ici, mais ça répond à celle de leblase au dessus.


Re: Re: Re: Re: par jlb le Mardi 10/10/2006 à 13:53

Je rappelle que nous sommes encore en début de semaine et que je ferais mieux de continuer de m'abstenir d'intervenir, mais c'est fait, c'est donc trop tard

et il me semble bien que :

  • n'importe qui peut s'inscrire sur un site qui n'est pas en accès restreint
même si
  • le mode collaboratif n'est pas activé
  • aucun lien Session n'est visible
(Rappelez-vous l'effroi et la stupéfaction de Leblase en découvrant que Jo et moi nous nous êtions inscrits sur leblase.net alors qu'il n'avait jamais activé le mode collaboratif et que par conséquent il ne pouvait s'en rendre compte, sinon par le lien vers nos profils dans les commentaires, de même leblase.net ne propose toujours aucun lien Session )
  • même sur un site à accès restreint
  • si c'est par un compte unique, rien n'empêche ensuite l'invité de créer les comptes qu'il veut sur le site
  • si c'est par l'identification d'un compte sur le site, il en a donc déjà un mais là encore, une fois qu'il est là, rien ne l'empêche d'ouvrir d'autres comptes
Bien sûr, dans tous les cas, tout administrateur peut :
  • verrouiller par avance le fait qu'on ne puisse rien faire avec un compte non_anonyme (en revanche il ne pourra pas l'empêcher d'utiliser ce compte pour s'identifier sur VdeV)
  • supprimer après coup tout compte qu'il ne lui convient pas d'héberger
Mais, aussi bien, cela n'a peut-être rien à voir avec la question de Jo.


Re: Re: par jlb le Mardi 10/10/2006 à 14:21

Je ne sais pas si cela fait écho à la question de Jo mais à chaque fois qu'il a été question de ces comptes utilisateurs, surgissent les mêmes demandes :

  • que le responsable du site soit à tout le moins avisé de toute inscription, pour l'information déjà et pour affecter chacun au groupe qui lui correspond
  • qu'il puisse opter pour une validation a priori (comme les invitations qu'il peut lancer)
et j'ajoute :
  • qu'il puisse simplement interdire l'inscription de comptes sur le site (peut-être tout simplement en désactivant l'option collaboratif, ou en l'occurrence en ne l'activant pas ! Ce serait l'option par défaut)


Lien croisé par Visiteur le Lundi 09/10/2006 à 15:41

Un compte pour tous : "A qui appartiennent les comptes utilisateurs ? : "Cf. Conversations :A l'utilisateur et uniquement à l'utilisateur !Je fais écho à l'échange sur Vie de ViaBloga au sujet de Radio Parano, s'agissant de pouvoir s'identifier sur Vie de ViaBloga avec un compte créé sur un autre site.En l'occurrence, c'est l'utilisateur lui-même, et uniquement cet utilisateur, qui peut utiliser ce" rel="nofollow"


Lien croisé par Visiteur le Dimanche 15/10/2006 à 05:45

Inscription sur les sites collaboratifs, et lien vers le blog des utilisateurs : " Suite aux discussions Un compte pour tous et A qui appartiennent les comptes utilisateurs, j'ai fait deux modifications :Il y a maintenant une case à cocher dans le menu Site pour choisir d'autoriser les inscriptions d'utilisateurs. L'auteur du site peut donc décider de ne fonctionner que sur invitations de sa part. J'ai coché la case pour tous les sites collaboratifs actuels, afin de ne pas perturber le fonctionnement" rel="nofollow"


Inscription sur les sites collaboratifs et lien vers le blog des utilisateurs par jlb le Dimanche 15/10/2006 à 13:23

Ok pour la correction et les précisions. Toujours à chaud :

Il ne s'affiche pas pour les anonymes, car il faut que la session soit ouverte, sinon pas d'identification possible.
Pourquoi les anonymes ne disposeraient-ils pas du lien vers le site des utilisateurs, même s'ils ne sont pas identifiés ? Et pourquoi ne pas les identifier, avec une session sous VdeV, comme Visiteur du site d'origine ?
Il s'affiche systématiquement pour le créateur du site, pas pour les administrateurs.
Ok pour le créateur. De fait , il vaut toujours mieux utiliser une session admin ou autre, ne serait-ce que pour observer ce qu'ils rencontrent lors de leurs sessions.

D'ailleurs, cela ne concerne pas que les seuls sites collaboratifs mais tous les sites qui permettent aux visiteurs de s'identifier sous une session (plus ou moins) permanente et qui peuvent ainsi mieux suivre l'activité sur le site et intervenir. Je pense par exemple à leblase.net qui n'est pas à proprement parler un site collaboratif (on va s'amuser pour le classer celui-là !).
il faut bien que l'administrateur et les utilisateurs invités puissent ouvrir une session..
Ouvrir une session, oui, mais pas s'inscrire, si on a paramétré les droits pour qu'on ne puisse pas le faire. Comme dans le bloc Session : inutile de proposer une option qui va se traduire par une 'Permission refusée'.

A ce propos, on a souvent relevé le côté plutôt abrupt de ce message, et qui peut heurter ou froisser certains, les plus susceptibles. Surtout il n'explique rien et on ne comprend pas toujours alors que ce serait peut-être l'occasion de préciser pourquoi et la procédure pour ne pas être confronté audit message. D'où l'idée qu'on puisse personnaliser ce message en fonction du contexte, comme avec les blocs Messages pour les formulaires de création.


Re: Inscription sur les sites collaboratifs et lien vers le blog des utilisateurs par Jo le Dimanche 15/10/2006 à 17:48

Je pense par exemple à leblase.net qui n'est pas à proprement parler un site collaboratif (on va s'amuser pour le classer celui-là !).

Classer leblase.net !?
Quelle idée saugrenue !!!
Dans tous ces chantiers, on ne classe que par nécessité, pour aider les blogmestres à retrouver leurs petits, mais leblase étant entièrement pris en charge par v2v, il n'est pas utile voire néfaste de le classer... voire superflu, voire iconoclaste, voire ... ;-D


Re: Re: Inscription sur les sites collaboratifs et lien vers le blog des utilisateurs par leblase le Lundi 16/10/2006 à 01:00

Il y a des fessées virtuelles qui se perdent, par ici!


Re: Inscription sur les sites collaboratifs et lien vers le blog des utilisateurs par leblase le Lundi 16/10/2006 à 01:03

Ce qui me fait penser à une remarque que tu avais faite quelque part dans VdeV sur le fait que je n'affichais pas la fonction "Session".
Figure-toi que cela ne vient nullement d'une sombre passion que j'aurais gardée des leçons d'Héraclite, non.
C'est simplement que, bien entendu, je n'ai pas encore trouvé le bouton;-)


Re: Re: Inscription sur les sites collaboratifs et lien vers le blog des utilisateurs par jlb le Lundi 16/10/2006 à 12:08

En fait, je crois que ce modèle n'intégrait pas cette option du menu quand tu l'as personnalisé. Depuis cela a été corrigé sur le modèle public mais pas sur ton modèle personnalisé. Quitte à le faire, autant essayer de faire quelque chose de plus explicite que l'affichage de la simple commande Session qui n'est pas toujours très bien comprise. Voici le code que je te propose de substituer dans ton modèle entre les balises <div id="topMenu"> et </div> (située à peu près à la moitié du code du modèle). Sommairement : si l'utilisateur n'a pas ouvert de session, le menu lui propose de 'S'identifier ou s'inscrire'. S'il s'est identifié, il lui est proposé de 'Se déconnecter'. Tu peux modifier les titres des options ainsi que le message d'aide (title="message") :

  • S'identifier -> ouvrir une session si vous êtes déjà inscrit(e), sinon s'inscrire
  • s'inscrire -> créer un compte pour mieux suivre l'activité sur le site et intervenir en étant identifié(e)
  • Se déconnecter -> fermer la session
J'en ai profité pour insérer le lien vers le 'Guide de pénétration' (-> mode d'emploi local). Il s'affiche dans tous les cas mais on pourrait le limiter aux non inscrits/identifiés. L'intérêt de l'avoir en menu supérieur, c'est qu'il n'occupe pas l'espace visible de la colonne latérale. En l'occurrence, aujourd'hui je ne vois plus les derniers commentaires quand j'arrive sur le site et je suis obligé d'utiliser l'ascenceur pour découvrir s'il y a eu de nouveaux commentaires. C'est un gros effort !

Pendant qu'on y est, je te propose une alternative d'affichage du texte explicatif de la fameuse flèche du commentaire de référence. Là, les commentaires sont identifiés par leurs # ainsi que le commentateur. Je ne sais pas si c'est plus clair. A toi de voir, ce n'est qu'une option. Je viens de l'implémenter ici, ainsi que les options du menu supérieur (sauf le guide que nous n'avons pas encore réalisé).


Re: Inscription sur les sites collaboratifs et lien vers le blog des utilisateurs par Stephane le Lundi 16/10/2006 à 20:09

> Pourquoi les anonymes ne disposeraient-ils pas du lien vers le site des utilisateurs, même s'ils ne sont pas identifiés ?

Oui, je vais l'ajouter.

> Et pourquoi ne pas les identifier, avec une session sous VdeV, comme Visiteur du site d'origine ?

Ca complique beaucoup l'implémentation.

Au sujet de "Permission refusée", il ne devrait jamais s'afficher, sauf si l'utilisateur bidouille les URLs (ou si les permissions viennent de changer). S'il reste des liens qui conduisent à "Permission refusée", ce sont des bugs, et je les corrigerai.


Re: Re: Inscription sur les sites collaboratifs et lien vers le blog des utilisateurs par jlb le Lundi 16/10/2006 à 21:06

Je pense néanmoins que ces permissions refusées sont inévitables sur les sites collaboratifs car, même si l'on fait attention, il y a une gestion plus fine des droits et donc tous les liens ne sont pas accessibles par tout le monde, ce que l'on explique dans un document que personne ne lit jamais, ou trop tard. L'idée ce serait de pouvoir l'expliquer au moment où ça survient sans laisser sur cette impression désagréable d'une porte close.

Prenons seulement le cas des commentaires autorisés uniquement aux inscrits pour pallier à l'impossibilité de les modérer a priori, par exemple sur ce site : il serait étonnant qu'un visiteur de passage laisse un commentaire alors que le responsable du site a pris le soin d'expliquer son choix mais qui va lire son argument ? On s'arrêtera au Permission refusée... choquant sur un blog !


Re: Re: Re: Inscription sur les sites collaboratifs et lien vers le blog des utilisateurs par Stephane le Dimanche 22/10/2006 à 18:21

Ce que je voulais dire, c'est que à moins de bidouiller les urls, le message "Permission refusée" ne devrait pas être affiché (sauf cas très particulier comme peut être les commentaires dans certaines configurations), parce qu'il ne devrait pas y avoir de lien vers une action non autorisée.


Lien croisé par Visiteur le Jeudi 19/10/2006 à 21:32

Proposition d'un nouveau modèle : "Au fait, es-tu récemment passé du côté de mc² ? N'as-tu pas été averti par courriel d'une réponse à ton précédent commentaire ?" rel="nofollow"


Lien croisé par Visiteur le Samedi 04/11/2006 à 00:25

Vie de ViaBloga : "Suite aux discussions Un compte pour tous et A qui appartiennent les comptes utilisateurs, j'ai fait deux modifications :Il y a maintenant une case à cocher dans le menu Site pour choisir d'autoriser les inscriptions d'utilisateurs. L'auteur du site peut donc décider de ne fonctionner que sur invitations de sa part. J'ai coché la case pour tous les sites collaboratifs actuels, afin de ne pas perturber le fonctionnement" rel="nofollow"


Lien croisé par Visiteur le Samedi 22/09/2007 à 22:58

modification mise en page : "Ah, leblase, ne me tente pas ! Tu sais bien que ce n'est plus pas le lieu de ces réflexions. Déjà à l'époque j'avais transporté la discussion sur le sujet sur mc², et c'est ainsi qu'avait surgi cette idée de concevoir les profils comme des espaces perso. Je sais que j'avais ensuite développé l'idée ici mais évidemment je ne le retrouve pas (Isabelle ?) mais pour les images, par exemple, cela aurait donné des url du type signature/images/titreimage.ext au lieu du site/images/titreimage.ext"


Lien croisé par Visiteur le Jeudi 09/10/2008 à 01:53

Inscription sur les sites collaboratifs, et lien vers le blog des utilisateurs : "Suite aux discussions Un compte pour tous et A qui appartiennent les comptes utilisateurs, j'ai fait deux modifications :Il y a maintenant une case à cocher dans le menu Site pour choisir d'autoriser les inscriptions d'utilisateurs. L'auteur du site peut donc décider de ne fonctionner que sur invitations de sa part. J'ai coché la case pour tous les sites collaboratifs actuels, afin de ne pas perturber le fonction"