S'identifier

Archive : tous les articles


Visiteur (groupe Anonymes)
pourquoi s'identifier ?

&idfilArticles (16 derniers) Commentaires (40 derniers)

Le patchwork poïétique de mc²


 

Puiser

Symbole de lien entre les humains, le puits nourrit et relie. Tirer son eau ne l'épuise pas mais le ressource. Son utilisation implique organisation commune et partage. 
Centre d'échange, le puits est un lieu où l'on se retrouve et communique. Il est le symbole d'un système ordonné, d'une organisation mutuelle et féconde. Source invisible disponible pour chacun, il n'appartient à personne et sert à tous.
Héhé, cela ne vous rappellerait pas les principes des communautés d'échange virtuelles ?
Par isabelle • Défrichage • Jeudi 02/07/2009 • 4 commentaires  • Lu 2232 fois • Version imprimable

Quelle évolution pour les blogs collaboratifs sur ViaBloga ?

Mots-clés :

Grâce aux fonctions collaboratives de la plateforme ViaBLoga, les blogs gérés sous ce mode représentent des potentialités d'échange insoupçonnées. Et en particularité celle de créer un réseau social "hyperlocal".

Bon nombre d'entre nous sommes inscrits sur les grands réseaux sociaux à la mode, que nous ne citerons pas ici. Mais combien y trouvent réellement leur compte ? Quel est le "retour sur investissement" de ces dévoreurs de temps ratissant tellement large que nous en arrivons à voir se cotoyer dans notre réseau "d'amis" nos collègues de travail, nos clients, nos fournisseurs, nos propres enfants, des relations presse, notre voisin de pallier ou de village, les membres de notre club sportif ou culturel, sans compter les "amis de nos amis" et ces beaux inconnus pour lesquels nous avons totalement oublié pourquoi nous avons bien pu accepter d'entrer en relation avec eux.
Certains avancent même le chiffre fatidique de 1000 de ces fameux "amis" pour atteindre l'efficacité de la chose. 
Cette démesure dans le tout connecté, tout le temps et à la vitesse record d'un clic de mulot nous ferait-elle oublier une règle simple en communication, quelle soit virtuelle ou réelle : la quantité de ce qui est échangé ne préfigure en rien de la qualité des échanges et de leur efficacité.
Aussi certains commencent-ils à se détacher de ces grosses plateformes (Après le temps des connecteurs, serait-il venu celui des "déconnecteurs" ?) et on voit se constituer des réseaux à beaucoup plus petite échelle, celle par exemple de personnes motivées pour se rassembler autour d'un même projet. Vous me direz, c'est ce qui se fait déjà au niveau des groupes ouverts sur les grands réseaux. Reste à voir si la facilité du simple clic pour s'inscrire dans ce type de groupe peut faire preuve de motivation.  
L'idée d'un réseau "hyperlocal" est de réussir à se centrer sur le sujet principal du pourquoi on est ensemble en évitant la dispersion. C'est le projet (ou l'intérêt commun) qui forme le groupe et non l'inverse.

En ce sens, un blog collaboratif ViaBloga possède les bases indispensables à la création de ce type de réseau "hyperlocal" performant :
- possibilité de créer du contenu de qualité, soutenu par une mise en forme rédactionnelle riche (insertion de documents en téléchargement, de même qu'images et sons) y compris lors des discussions par commentaires
- hiérarchisation des commentaires pour un suivis du fil de discussion facilité
- possibilité d'écriture collaborative en mode wiki
- indexation par mot-clés des pages facilitant la recherche de l'information
- mise en forme de l'information par onglet déroulant permettant l'accès en 1 clic à de multiples pages arrières
- page profil personnelle, comportant également la possibilité de "mots-clés utilisateurs" pour créer des sous-groupes
- gestions des profils utilisateurs en groupe permettant des droits d'accès différents 
- bulletin d'info intégré avec gestion de l'envoi suivant les groupes utilisateurs.

Si on y regarde de plus prêt, l'aspect habituel "mise en avant de l'info" tel que nous le connaissons sur nos blogs pourrait avec quelques fonctionnalités supplémentaires simples et une ergonomie un peu remaniée, cotoyer un développement fonctionnel centré sur le rôle utilisateur (contact direct dans les profils par messages, affichage du filtrage par mots-clés utilisateurs grâce aux trombines, contributeurs par rubrique, etc...) et permettre ainsi à nos blogs collaboratifs de devenir de performants outils de mise en réseau "hyperlocal".
Par isabelle • Défrichage • Lundi 01/06/2009 • 2 commentaires  • Lu 1714 fois • Version imprimable

Que peuvent signifier des profils privés ?

sur un site collaboratif, s'entend

Suggestion de référence sur Vde V : Pouvoir modifier le profil des utilisateurs

Je ne comprends pas le statut de cette page et pourquoi le profil devrait rester hors de toute administration. Sur un blog collaboratif, comme sur un wiki, il est indispensable de pouvoir jardiner partout, c'est nécessaire pour pouvoir préserver la clarté et la cohérence de l'ensemble, il ne peut pas y avoir de zones qui échappent à cette action. Quand on s'inscrit sur un site collaboratif, on doit accepter ce principe, c'est une question de confiance, laquelle est réciproque.
→ plus
Par jlb • Défrichage • Mercredi 13/06/2007 • 8 commentaires  • Lu 2504 fois • Version imprimable

Quel système de suggestions ?

Ne nous leurrons pas...

[Je saisis l’occasion d’une discussion initiée sur VdeV, et notamment ce commentaire, pour réinvestir cet espace dont c’est peut-être plus la vocation : mieux communiquer pour mieux coopérer, disions-nous…]

"Grincheux" n’est certainement pas jaloux. Je me félicite toujours de ce qui se solutionne ou rencontre toujours mieux les attentes exprimées des utilisateurs actifs, ceux qui participent. Les audiences de zyeuxmuets ne servent que les bulles car on peut leur prêter les intentions que l’on veut - ils ne risquent pas de contredire ! Comme il est aisé aussi d’interpréter à sa guise la pseudo expression issues des suffrages qui fleurissent depuis quelques temps sur les blogs, et donc depuis un certain temps aussi sur VdeV avec un système de notation supposé remplacer le système de suggestions antérieur qui n’était pas très « pratique ». A présent, on a des éléments chiffrés : le nombre de lectures (en fait d'affichages de la suggestion), le nombre de votants, la moyenne des votes, éventuellement le détail des votes… → plus
Par jlb • Défrichage • Mercredi 13/06/2007 • 2 commentaires  • Lu 2331 fois • Version imprimable

Difficultés rencontrées pour faire vivre et gérer la collaboration

Je rapporte ici quelques bribes de commentaires de chez V2V concernant des difficultés rencontrées par certains d'entre nous à gérer ou faire vivre nos blogs collaboratifs. Il pourrait être intéressant d'y réfléchir plus largement ici.
Dixit Jo en parlant d'un de ses sites : "me semble mort, à moins d'un miracle... j'ai peur de n'avoir pas su m'y prendre ;-[" .
Dixit JLB à propos de problème de modération chez leblase.net : "Sur un blog personnel, on le traite "personnel", on reste encore chez soi, même si on blogue en pleine lumière et exposition. Sur un blog collaboratif, il faut tenir compte du collectif, on ne peut décider isolément d'exclure quelqu'un (même si, par expérience, on sait ce qui va se passer) mais le troller est souvent doublé d'un manipulateur qui est capable de jouer plus ou moins subtilement sur les cordes sensibles des uns et des autres."
Dixit me :"la gestion de la liberté commune de parole sur nos blogs est si important qu'il ne peut juste y avoir une réponse technique de la plateforme"
sujets de discussion à lancer donc, de façon collaborative ;-)


Par isabelle • Défrichage • Jeudi 23/11/2006 • 65 commentaires  • Lu 5571 fois • Version imprimable

De la difficulté de se comprendre sur le net

Suite à ce commentaire chez V2V qui essayait de répondre à la dernière phrase de celui-là, il nous a semblé à quelques unes que bien souvent nous avions du mal à saisir les nuances de ce qui s'écrivait dans les discussions sur la toile, en tout cas plus difficilement qu'en face à face. Il nous manque tout le langage non-verbal qui accompagne les mots parlés et qui permet d'éclairer ce qui est prononcé, de même que l'intonation, les émotions.
Notre génération étant celle qui se fraie un chemin au milieu de ce nouveau mode de langage, il nous convient d'en inventer les codes... Pas simple, non ?

Par isabelle • Défrichage • Mercredi 22/11/2006 • 26 commentaires  • Lu 4740 fois • Version imprimable

De la nécessité de disposer (à) l'innovation

sinon elle est perçue comme une rupture, et non une évolution

L'introduction du nouvel éditeur d'images en est la parfaite illustration. On en parlait depuis un moment, avec de nombreuses critiques à l'endroit de l'éditeur actuel, et certaines suggestions d'amélioration. Je passais quand même plus mon temps non pas tant à justifier (ce n'est pas mon affaire) mais à décrire l'usage, pour que chacun puisse tout de même l'utiliser et l'exploiter. Nous savions que Stéphane nous concoctait quelque chose. Mais là, quand j'ai découvert l'article sur VdeV comme quoi c'était fait, que nous avions désormais un nouvel éditeur, je me suis bien sûr empressé de vérifer et là je me suis dit : oh là, ça va être chaud cette histoire !


Cela n'a pas raté : Leblase a ouvert le feu qui s'est rapidement conclu par une sentence sans appel :
Dans l'état actuel des choses, je préfèrerais -euphémisme- que l'on revienne à l'éditeur précédent, car un changement qui n'apporte pas d'amélioration, et introduit des limitations à certains usages ne me semble pas une progression.
Je n'ai pas voulu ajouter à la salve mais je comprends très bien la réaction Leblase. Quand on découvre un nouveau dispositif comme celui-ci, supposé améliorer le précédent, auquel de fait il lui est substitué, le premier réflexe c'est de comparer : on ne s'attache pas en premier lieu aux innovations apportées mais on regarde d'abord si on retrouve ce que l'on avait et surtout ce que l'on savait faire avec le précédent.

Comme Leblase, j'ai commencé par être déconcerté par ce que je découvrais, et tout ce que j'ai noté dans mon blog-notes perso étaient d'abord une litanie de réserves. Puis, en testant de manière un peu plus approfondie, au travers aussi les réponses-précisions de Stéphane, en essayant de comprendre mieux ce qu'il avait voulu faire, j'ai évolué en découvrant plus les possibilités. J'ai bien entendu un certain nombre de critiques à formuler mais je m'abstiens parce que je ne veux pas alourdir le climat et sembler abonder dans le sens d'un rejet. Je me préoccupe de l'appropriation maintenant car c'est bien cela l'enjeu.

La décision, les options, c'est la réponse de Stéphane à notre attente d'un éditeur à la fois plus simple d'usage et plus évolué, même si on peut discuter la façon de l'introduire ou de l'imposer. Voyons plutôt comment l'exploiter, comment faciliter son utilisation et probablement comment l'améliorer. C'est pas gagné car nous avons perdu la plupart de nos repères, tous nos supports existants sont caducs, et je remercie Olivier d'avoir réagi aussi vite en proposant une première vidéo tutorielle.

Ce qui est sûr, c'est qu'il va falloir communiquer, beaucoup communiquer. Nous avions eu une expérience un peu similaire avec la suppression de l'option d'insertion d'une image via le formulaire de création/modification d'un article, que Stéphane a fini par rétablir (en attendant de proposer un éditeur plus convaincant !).

Et évidemment Stéphane a lancé cette "bombe" juste avant de s'expatrier à nouveau en Californie...

Par jlb • Défrichage • Samedi 28/10/2006 • 23 commentaires  • Lu 3018 fois • Version imprimable

Initiation

Cf. :

Texte de Xavier présentant les fonctionnalités principales à faire découvrir au débutant pour qu'il devienne autonome

Quand je fais une formation "Découverte" des blogs avec Viabloga, cela prend 5 minutes.

Mais il faut une demi heure à 1 heure pour faire découvrir les fonctions essentielles pour rendre les stagiaires autonomes et pour activer des fonctionnalités difficles à saisir pour un débutant.

Montrer ces fonctionnalités est également un prétexte pour expliquer ce qu'est un blog mais avec des exemples concrets (rôle des rubriques, notions de rédaction pour le Web, du référencement, etc.).

Ce choix repose sur des dizaines d'ouvertures de blogs. Je ne dis pas que c'est le plus efficace mais il permet de découvrir les fonctions essentielles et permet, pour la suite, de "coacher" le nouveau blogueur à distance car il se repère dans son blog.

J'évite ainsi une série de bugs et de questions de débutants qui ne manqueraient pas de venir (marre d'expliquer par mail que le bouton modifier n'est visible que quand on est logué...).
-> à découvrir et enrichir
Par jlb • Défrichage • Dimanche 22/10/2006 • 1 commentaire  • Lu 1991 fois • Version imprimable
Plus d'articles (11 articles sur 2 pages):